Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 12:43

le-paiement-des-heures-sup.jpgJe sens que je vais encore me faire allumer ...

Tant pis !

En regardant la longue liste des fermetures d'usines ardennaises (remarquez bien que je ne parle pas d'entreprises, nous n'en avons pratiquement plus), je ne peux que constater qu'elle étaient toutes tenues (bien ou mal n'est malheureusement pas le propos) par des consortiums étrangers.

Qu'étaient-ils venus chercher chez nous ?

Du savoir-faire, une technologie, des brevets, des marques.

Qu'est-ce qui les auraient poussés à rester chez nous ?

Un marché porteur, des coûts de production compétitifs.

 

En l'occurence, longtemps, nous avons réussi à maintenir un niveau de consommation élevé par l'endettement, cachant ainsi la dégradation de notre appareil de production et l'effritement de notre richesse nationale par habitant. Nous avons fait illusion.

Mais comme disait fernand Raynaud, "ça eu payé" ...

A présent que le pays est en situation de surrendettement, rattrapé par les agences de notation et la réalité économique qui nous entoure, nous ne sommes plus en mesure de maintenir un niveau de consommation factice suffisant pour que les investisseurs étrangers trouvent chez nous les débouchés permettant de justifier le maintien d'usines de production implantées sur notre territoire.

Je ne parle pas des Ardennes où un smicard en CDI fait à présent partie du haut du panier tant nous sommes en souffrance. 

Reste alors le joker du coût de production et c'est là que le bas blesse ; nous sommes trop chers. On peut toujours s'invectiver les uns les autres et se cracher à la figure que c'est à cause de l'un ou à cause de l'autre, le constat est là et sans appel : les consortiums étrangers se tamponnent le coquillard de la misère économique dans laquelle ils nous plongent ; ce qui les intérressent, c'est la rentabilité de leurs entreprises.

En France, nous avons décrété que le progrès était de travailler toujours moins et sous ce postulat nous avons plongé de manière coupable une large partie de la population dans un assistanat qu'ils ne souhaitaient pas.

 

Or, quelque soit les critiques, ce qui est sur, c'est que la seule chose que nous sommes en mesure de distribuer sans plomber encore un peu plus les finances du pays ; c'est de notre temps. A ce prix, nous pourrons maintenir un niveau de solidarité suffisant pour ceux qui ne peuvent pas travailler et qui ont besoin de la solidarité nationale.

A chaque fois que ce débat est soulevé, il fait l'objet d'une lever de bouclier ; à les entendre, nous voilà revenus au temps de Germinal. Rassurez vous, nous n'avons plus d'usines ..

 

Hier Jean-Marc Ayrault a dit ce qu'il pensait puis s'est rétracté sous les pressions conjuguées de ses amis et de la pensée unique. Il souhaitait le retour aux 39 heures, pourquoi pas, mais un vrai choc économique, ce serait 39h au salaire 35h.

Faut-il l'appliquer partout ? certainement pas. Les accords de branche trouveraient toute leur légitimité et le dialogue entre patrons et salariés (je n'ai pas parlé des syndicats patronaux et salariés, j'ai parlé des gens de terrain) devraient être privilégié.

Allez-y, défoulez vous !  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier LAURANT
commenter cet article

commentaires

Michel 02/11/2012 13:43

Quoi de plus sérieux que de revenir sur l’humour de Pépère que j’apprécie car plus subtil qu’il n’y paraît et souvent empreint de bon sens.

S’agissant du MoDem (je dis bien le MoDem et non pas Bayrou), s’il survit, ce que j’espère sans trop y croire, il doit emmener Mémère dans la voie du bon sens, ce qui n’est pas simple, puisque
politiquement il sera tantôt étiqueté de droite ou de gauche en fonction de ses positions sur chaque sujet et ils sont très nombreux. C’est bien à cause de cela, et nous n’en sortons pas, que je ne
crois plus au Centre et politiquement à pas grand chose d'ailleurs, puisque les citoyens se laissent enfermer dans le diktat droite-gauche, tellement moins compliqué.

Quant à Sarko, soyez gentil Pépère, n’en parlons plus, c’est le passé. Il existe d’autres perspectives pour 2017. Et bien sûr, les 35 heures ne sont pas la seule et unique solution ; elles ne sont
qu’un élément de l’immense puzzle.

Enfin, à l’âge ou ma libido, contrairement à Pinocchio, a tendance à s’estomper dans les limbes du fantasme, l’appréciation « la jolie Martine » me semble surestimée même si je ne doute pas de
votre bon goût ; tout cela étant humoristique. Cependant, l’amour étant aveugle peut-être suis-je atteint de la cécité du désamour.

Michel 01/11/2012 18:19

Bien sûr, il ne faut pas charger la barque excessivement. Tout cela doit rester viable.

Chaque parti présente ses propositions, elles sont débattues puis le Parlement et le Gouvernement doivent faire des choix. C’est la Démocratie.

pierre51 01/11/2012 13:34

oui il et y a d'autres parti ki propose une tva qui touche l'importation, une taxe aux frontières de l'Europe ,et une taxe sur les produits financier.

toujours plus de taxes...

PEPERE 01/11/2012 08:43

Grace à l'action conjuguée de Pinocchio,ex dirlo du FMI (Fédération des Masturbateurs Intenses) et de Biroute,chef du Modem (Mais Ou Doit on Emmener Mémère),nous avons hérité de Flamby,ancien SGPS
(Se Goinfrer Peut Suffire ).
Flamby est célibataire,mais pense à se marier,il autorise le mariage homo et épouse un rothweiler,c'est moins méchant qu'une Ségolène.Mais il a toujours peur de la douceur féminine et choisit ZERO
à la place de la jolie Martine.
Le changement c'est maintenant,Flamby et ZERO sont dans un bateau.........Révons un peu......
Nous sommes en 2017,le Président Sarkosy a obtenu un plan Marshall pour sauver la France.Flamby est devenu épicier en Correze,on est sans nouvelles de ZERO,il faudra plus de 35 heures pour le
sauver.

Michel 31/10/2012 19:07

Alors là oui ! C’est des bâtons de bois vert pour se faire battre. J’vais quand même en remettre une tiotte couche, histoire d’apporter ma brindille sur le feu de camp.

En effet, j’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer sur ce blog à propos des 35 heures et de ses ravages économiques.

Pour les salariés mensualisés, nous avons assisté aux 35 heures payées 39. Qu’y aurait-il donc de si choquant dans un tel marasme socio-économique de revenir à 39 heures payées 39 ou 35 puisque
c’est la même chose, d’autant que cela permettrait effectivement comme il est dit de « maintenir un niveau de solidarité suffisant ». Encore faudrait-il tenir compte de la pénibilité du travail en
maintenant les 35 heures pour ceux qui exercent des métiers auxquels s’applique ce critère. C’est là effectivement que les accords de branche bien pensés pourraient se révéler salutaires.

En tout cas, c’est vrai qu’il n’existe pratiquement plus d’autre moyen que le temps de travail pour s’en sortir.

Dans la situation de notre pays tout le monde doit participer y compris les retraités, bien que contrairement à une idée répandue ils ne roulent pas sur l’or, mais en ce qui les concerne le temps
de travail ça le fait pas. Alors doit-on se plaindre de la taxe de 0,3 % qui va leur être appliquée ? Non, surtout pour les baby-boomers qui ont bénéficié des trente glorieuses alors qu’aujourd’hui
pour nos jeunes c’est pas la joie ! Mais, peut-être là aussi faudrait-il pondérer la mesure et fixer un seuil pour en exonérer les retraités aux revenus les plus modestes.

Bref, pour moi pas de quoi se faire allumer !

Le Blog D'olivier Laurant

  • : Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • : Billets d'humeur d'un Centriste libre.
  • Contact

Recherche