Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 21:15

ump-fillion.jpgNous avions promis de venir en délégation, ce fut chose faite hier soir.

Flanqué de mon paternel, tout à sa joie de me voir revenir dans le droit chemin (!), nous nous sommes donc rendu à la réunion publique de François Fillion à Sault-les-Rethel.

A l'arrivée, Thérèse Girard était là, tout comme Nicole Couyet et Franck Taillard. Nous nous sommes intallés au fond de la salle, sur la gauche.

Premier constat : salle comble. Que des jeunes, plein d'entrain, une salle respirant la diversité, l'énergie ... non, je déconne ! C'était une salle pleine, un vrai succès populaire. Par contre, à part le succès, disons que le reste ne l'était pas plus que cela, ...populaire. C'était un rassemblement en large partie composé de séniors auxquels il fallait ajouter quelques jeunes, broshings bien placés ou raies sur le côté, tirées au cordeau. Pas franchement l'image de la France dans sa diversité.

 

Après une revue d'effectif des troupes présentes sur scène ; Bérengère Poletti, Jean-Luc Warsmann, Benoit Huré, Arnaud Robinet rien à Dire mais alors, Marc Laménie , mon pauvre Marc, un peu de tenue que diable ! ; que dire ensuite de Valérie Pecresse, sourire figé sur les lèvres et surtout Gérard Longuet, recordman toute catégorie des affaires douteuses et des dérapages incontrôlés qui se tenait là, les jambes écartés dans un sourire presque aussi figé que sa collègue, future secrétaire général de l'UMP.

Que dire du discours du candidat ?

Sur la forme, c'était un discours efficace, droit, sans fioriture, qui servait la soupe à un public venu entendre ce qu'il débitait. françois Fillion a montré à l'occasion qu'il savait parler et qu'il pouvait être "sympathique". Trés sérieusement, il a montré qu'il avait la stature d'un homme d'Etat et un bon vendeur en finissant sur la touche qui fait toujours craquer l'auditoire: De Gaulle !

 

Parlons à présent du fond... trés binaire. Je me contenterai de citer les quatre premiers points (j'ai noté les "applause") qui ont soulevé des applaudissements dans l'assistance.

Ce ne fut pas le couplet sur l'Europe, pas plus que le couplet sur la dette du pays ou la necessité de l'Euro, évidemment non, nous n'étions pas à un meeting du Centre !

Le premier point, ce fut le couplet sur la fierté d'être français, le second, ce fut celui sur la nécessité de faire travailler les chômeurs pour les indemniser, le troisième, ce fut sur la nécessité de faire payer un minimum, y compris sur la CMU et le quatrième, sur la mise en place de quotas d'entrées d'étrangers sur le territoire français.

Disons que nous nous sommes regardés entre centristes à ce moment là en nous disant que nous étions bien à l'U.D.I...

 

Et le Centre dans tout celà ?

Eh bien François Fillion est encore persuadé qu'en citant Pierre Méhaignerie, à plus de 80 balais, il peut encore justifier d'un centre au sein de l'UMP. Tant qu'eux reste persuadés ...

C'était d'ailleurs assez amusant de voir la différence entre notre petite réunion de lundi où chacun s'est exprimé au sein de nos diverses sensibilités et cette réunion de vendredi où François Fillion déclare ne pas vouloir de l'UMP en tant que confédérations de petits partis qui exprimeraient des sensibilités différentes. Le culte du chef : un tête et rien qui dépasse, le doigt sur la couture du pantalon !

 

Si l'on devait d'ailleurs avoir un doute sur ce culte du chef, il suffit de voir la pauvreté du temps consacré aux questions qui suivirent : trois seulement !

Et, comble du comble, parmi celles-ci, l'une posée par un centriste, d'ailleurs vivement félicité par le maitre de cérémonie (S'il avait su que c'était un Centriste UDI !), sur le sujet du transfert de charges salariales sur la TVA et une autre, posée par un ancien RPR, qui pronait un Centre fort au côté de l'UMP !

 

En fin de réunion, François Fillion a dévoilé sa future équipe. Eric Ciotti, simplet de la droite populaire en fait partie.

En conclusion, je dirais que, plus que jamais, l'UMP a besoin d'un partenaire fort pour éviter de tomber dans un discours qui pourrait bien le conduire dans une impasse électorale en effrayant les électeurs du centre et de la droite modérée. Dans ce cadre, et sous condition que nous ne soyons plus les croupions d'une UMP condescendante comme ce fut le cas ces 5 dernières années, François Fillion me convient comme partenaire.

 

L'UMP est une machine de guerre. Elle dispose de moyens importants et de troupes .. pas toujours gaillardes. L'UDI est un réservoir de personnalités sages et décidées, indépendantes et sans concession. Elle dispose de réseaux importants, de faibles troupes ... trés dynamiques.

Sera-ce complémentaire ? à suivre !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Vie politique
commenter cet article

commentaires

PEPERE 09/10/2012 06:59

Entièrement d'accord,c'est ce que je voulais dire dans la phrase jeunes/black/beur.....
On peut débattre à l'infini sur le système actuel, qui veut donner le BAC à 80/100 d'une tranche d'age, et les faire glander 5 ans pour les envoyer au chomage,en se fouttant des 20/100 qui
restent.
Ou l'ancien temps que j'ai connu,avec un examen pour entrer en 6eme ,et 25/100 qui atteignaient le BAC,mais les autres n'étaient pas abandonnés.
Dans les écoles primaires,il existait une classe appelée, justement,de fin d'études,
ils y restaient jusque 14 ans,en sachant au moins lire ,écrire et compter,avant de rentrer en apprentissage pour 3 francs,6sous .C'était peut étre de la main d'oeuvre un peu facile pour les
entreprises,mais au moins ils étaient utiles et finissaient par apprendre un métier.
C'était surement mieux que les RMI,RSA,CES et autres C........
Beaucoup de" longues carrières" qui partent en retraite aujourd'hui sont passés par là ,en usine ,batiment,ou ailleurs.

PEPERE 08/10/2012 10:53

Moi aussi j'y étais,j'ai vu un homme d'état,clair, précis,calme...impressionnant.J'ai vu un public de notables,adeptes de la défiscalisation,retraités,commerçants,dirigeants de
PME,agriculteurs,bref,ceux qui font tourner la machine.....et qui vont en prendre plein la g.......
Polis,courtois,souriants et disciplinés,trés vieille France.
Mais surtout ,je n'ai pas vu la réalité,pas de jeunes ou trés peu,aucun Black,aucun Beur,et sans doute trés peu d'enseignants et de fonctionnaires.
C'est donc sans contestation que s'est posé le problème :"comment éviter la catastrophe annoncée? En travaillant plus.......
Tous les présents travaillent ou ont travaillés 50 heures par semaine,comment le faire comprendre à ceux qui en font 0,18 ou 35 au maximum et qui ne sont pas venus ?
On aurait pu poser 200 questions,les présents connaissent les réponses et les absents ne veulent pas les entendre.

Olivier LAURANT 08/10/2012 11:58



Pas tout à fait faux mais avoue que cela manquait tout de même un peu de public en âge de travailler.


 


 



Michel 07/10/2012 12:46

Pour répondre à ton commentaire sur le précédent article, bien sûr, je continuerai à lire assidûment et attentivement ton blog.

Bien que n’étant pas partie prenante mais on peut toujours se projeter dans le virtuel, si j’étais militant UMP, à tout prendre, comme toi je préférerai François Fillion car il y a longtemps que
j’ai compris que Copé..., c’est pire que Sarkozy.

Le Blog D'olivier Laurant

  • : Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • : Billets d'humeur d'un Centriste libre.
  • Contact

Recherche