Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 17:29

rigueur-quand-tu-nous-tiens 1227038582Depuis quelques jours, c'est haro sur le gouvernement qui a osé prononcé le mot "rigueur".

"Mais non Olivier, c'est pas vrai, il n'ont pas dit vraiment celà." me dira le militant UMP de peur de prendre un coup de fusil à sa prochaine partie de chasse.

"Ah les salauds, ils vont nous faire payer le prix fort toutes leurs erreurs avec leur rigueur !" retorquera le second, en bon militant socialiste qu'il est.

 

Quel est le problème avec ce mot "rigueur" ?

Faut-il s'excuser après des années de laisser-aller, de gabégies, de cadeaux fiscaux à l'électorat du vainqueur, qu'enfin, une lueur de lucidité fasse qu'un gouvernement se décide à resserrer les cordons de la bourse, et à faire ce que tous nous sommes obligés de faire depuis des années ? Etre responsable.

 

Ceci étant dit, je partage la préoccupation de ceux qui ne refusent pas ce tour de vis mais qui s'inquiètent de savoir qui va le supporter et, en premier lieu, si ce ne sont pas les plus fragiles ou les classes moyennes (de plus en plus moyennes) qui vont encore trinquer.

 

La rigueur, c'est être responsable, c'est être avare de fantaisies, de cadeaux inutiles, c'est dépenser à bon escient, là où le besoin est vital, là où la solidarité nationale est obligatoire, là où l'investissement est facteur de croissance.

Etre responsable, c'est arrêter avec ce bouclier fiscal qui plombent le climat entre les Français, c'est arrêter avec les avantages surdimensionnés des uns au détriment des autres.

 

La rigueur, c'est la recherche de l'équilibre sans partir bille en tête dans des dépenses inconsidérées dictées par les évènements médiatiques du moment. A ce titre, Nicolas Sarkozy a donné dans le genre depuis des années et il faut se féliciter que son premier ministre François Fillion est enfin droit de citer.D'ailleurs, pour le coup, il est à parier que le premier ministre se retrouve cette fois-ci en première ligne !

 

Si la rigueur doit être synonyme de retour à la responsabilité politique et si elle doit obliger les pouvoirs à peser chacune de leur décision en regard des conséquences, parfois désastreuses, pour les générations à venir, alors, je suis pour la rigueur, et je souhaite que le gouvernement en place soit capable de mener cette difficile décision jusqu'au bout du mandat de celui qui a si peu fait preuve de rigueur jusqu'à présent.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Le Blog D'olivier Laurant

  • : Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • : Billets d'humeur d'un Centriste libre.
  • Contact

Recherche