Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 12:51

papandreou.jpg

Des "Papandréou", nous en avons plein la classe politique, à droite, comme à gauche. Des politiciens vendant du rêve et de l'espoir sur le dos de l'endettement dans le seul but de passer devant son rival de droite ou de gauche selon qu'il soit d'un camp ou d'un autre, la France en voit passer sans discontinuer depuis trente ans et les départs de Raymond Barre et Valéry Giscard d'Estaing (en voilà un dont on s'est bien moqué et qui peut à présent relever la tête sans honte devant le bilan de son mandat).

Les élections provoquent à chaque fois leurs lots de promesses mensongères et de démagogie, nécessaires, croient-ils, à leur élection.

Georges Papandréou, au prix de mensonges éhontés a pris le pouvoir en succédant à d'autres menteurs patentés qui, confrontés à la réalité désastreuse de la finance grecque, n'avaient eu d'autres choix que de promettre la rigueur. qu'à cela ne tienne, Georges Papandréou avait à son tour promis de l'espoir et ... une autre voie pour prendre le pouvoir.

Le voilà à son tour devant ses responsabilités et ce n'est pas brillant.

Inutile del ui reprocher sa tentative de référendum. L'idée n'est pas si bête en soi, par contre, le timing est complétement à côté de la plaque. Il arrive bien trop tard.

Droite comme gauche ont menti au peuple grecque pour prendre le pouvoir.

En France, nous assistons au même ballet. Les déclarations hier de François Hollande ne sont pas pour me rassurer. La critique fort peu à propos de Nicolas Sarkozy laisse à penser que nous allons assister à un énième épisode de la course à la victoire sans se soucier de l'intérêt général.

Philippe Folliot de l'Alliance Centriste, récent soutien de François Bayrou, appelle à un gouvernement d'union nationale. Que veut dire ce terme ? Tout simplement qu'il est à présent grand temps en France de quitter le chemin pris par la Grèce, et que nous suivons également, pour prendre une nouvelle voie qui doit nous conduire à mettre au dessus de tout l'intérêt général, la sauvegarde de notre système de protection français et notre modèle économique.

Les démocrates de tout bord doivent construire un projet commun, responsable, ayant pour objectif le maintien de notre système et la maitrise puis la réduction de la dette.

Un tel projet ne peut se mener qu'au Centre. Tout autre hypothèse serait partisane, c'est évident. Seuls ceux qui n'ont jamais pratiqué l'art du consensus ou de la gestion d'entreprise peuvent avoir un avis contraire. Le courage ou la prise de décision n'ont jamais impliqué de se "marquer" politiquement à droite ou à gauche. Cela, c'est ce que l'on essaye de nous faire croire depuis des dizaines d'années. Charles de Gaulle, dont beaucoup se réclame, a pratiqué cet art de la décision courageuse sans esprit partisan.

Les partis prendront-ils le dessus sur l'intérêt collectif...comme en Grèce ?

A suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Le Blog D'olivier Laurant

  • : Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • : Billets d'humeur d'un Centriste libre.
  • Contact

Recherche