Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 12:23

Borloo - bayrouJean-Louis Borloo a annoncé hier à la surprise générale de... personne (!) qu'il ne serait pas candidat à la prochaine élection présidentielle.

Qui pouvait croire que cette position intenable consistant à expliquer jour et nuit que l'on voterait pour Sarkozy au second tour allait permettre de présenter une candidature indépendante crédible au centre ? Personne, pas même le principal intéréssé.

Jean-Louis Borloo a pu mesurer, en homme intelligent qu'il est, le fossé entre des divergences de vue et une vraie prise d'indépendance. Il est à présent clair que seul François Bayrou peut revendiquer cette position. A tort ou à raison ? C'est un autre débat.

Les radicaux sont une formation trés respectable, cela ne souffre aucune discussion. Simplement, le choix de se revendiquer, quoi qu'il arrive, auprès de la droite, sans attendre les projets et sans les soumettre à examen, retire une crédibilité nécessaire à la présentation d'un candidat à la présidentielle.

Jean Arthuis a parfaitement compris celà. C'est pour cette raison précise que, quoiqu'ayant toujours choisi in fine le camp de droite, il se refuse à déclarer son intention de vote au second tour avant même le premier tour.

Son choix doit être raisonné en fonction de critères objectifs permettant de confronter les projets au notre. Après examen, il est alors possible de choisir.

Plus les jours avancent et plus le ticket "Bayrou - Arthuis" apparait chaque jour plus crédible.

Sarkozy s'est épuisé lui même le temps d'un mandat, l'alternative Juppé, si séduisante, est mise de côté. Borloo a jeté l'éponge et, bientôt, Hervé Morin, pourra mesurer avec amertume, qu'il n'est qu'un second couteau dans cette course à la présidentielle.

Est-ce délirant d'imaginer l'extrême gauche à 15%, François Hollande ou Martine Aubry à 25 %, les écolos à 5%, Bayrou à 17%, Sarkozy à 16%, Villepin à 7% et Marine le Pen à 15% ?

Dominique de Villepin et Marine Le Pen éliminant Nicolas Sarkozy pendant que François Bayrou, seul au Centre, réunirait l'électorat démocrate pour un second tour face au candidat socialiste. C'est pas si délirant si l'on se souvient des scores de 2007....

A suivre ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Présidentielle 2012
commenter cet article

commentaires

Michel 08/10/2011 11:30


Le paysage s'éclaircit au Centre. C'était prévisible, ceux qui se sont fourvoyés en sarkozie n'y ont plus d'avenir.

Et, selon le pronostic de Ilivier, pourquoi pas Bayrou à 25 % (17 + 3 (Ecologie) + 5 (Villepin)) ; je blague.

Enfin, les abstentionnistes, quel score vont-ils faire ?


Le Blog D'olivier Laurant

  • : Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • : Billets d'humeur d'un Centriste libre.
  • Contact

Recherche