Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 22:52

olivierSi le projet de loi actuellement débattu dans les hémicycles voit le jour, les communes de plus de 500 habitants éliront leur conseil municipal au scrutin de liste à parité hommes - femmes comme cela se passe actuellement pour les élections régionales ou dans les communes de plus de 3500 habitants..

Au nom de la parité, beaucoup de communes devront trancher dans le vif pour obtenir une parité bien souvent trés lointaine dans les conseils actuels !

A Glaire, nous sommes quatre adjoints masculins à entourer monsieur le maire auxquels il faut ajouter six conseillers municipaux du sexe fort. Il ne reste donc que quatre conseillères municipales féminines.

Si la réforme passe, il faudra donc, par exemple, au minimum trois femmes supplémentaires dont deux adjointes (contre zéro actuellement) et autant en moins chez les hommes. Ca va swinguer dans les communes !

Cette réforme pourrait apporter selon le ministère des collectivités territoriales 100 000 élues supplémentaires !

 

Quel volonté, quel courage !  Quelle volonté de développer toutes les expressions ! Ce serait formidable si, dans le même temps, le gouvernement ne proposait pas l'abandon total de la proportionnelle au profit d'une élection au scrutin majoritaire à deux tours pour élire les futurs conseillers territoriaux appelés à remplacer les conseillers généraux et régionaux dès 2014.

Qui dit abandon du scrutin de liste dit abandon de facto de la parité hommes-femmes. Et là, celà n'a pas l'air de déranger le législateur pourtant si volontaire lorsqu'il s'agissait des communes.

Il y a là un non sens.

On favorise d'un côté l'élection des femmes dans les communes qui, dans le même temps, vont d'ailleurs se voir petit à petit vider de leur substance au profit de la nébuleuse adminitrative intercommunale et, d'un autre côté, on sacrifie le difficile équilibre des sexes obtenus dans les régions.

 

De là à voir l'intérêt électoral des partis dominants prendre le dessus sur toutes les considérations égalitaires, il n'y a qu'un pas ... que je franchis allègrement.

Attention, un jour, à ce qu'il n'y ait plus de représentation élective d'une grande majorité des citoyens sous le seul motif qu'il ne seront pas partisans de l'un des deux partis dominants, qui représentent à grand peine moins de la moitié de l'électorat. L'extrême gauche, le Front national, le Mo-Dem et d'autres partis minoritaires disparaissent des assemblées nationales ou départementales à cause du système de srutin.

 

Au rythme où vont toutes ces réformes, viendra un jour, si l'on n'y prend garde, où ce seront les administratifs qui dirigeront les élus politiques par ce qu'ils ne seront plus assez nombreux et assez compétents, où la démocratie se fera dans la rue parce qu'elle ne pourra plus s'exprimer dans les assemblées, où le tripatouillage incessant des modes de scrutin finira par atteindre le seul but recherché dérrière toutes ces réformes : l'avènement du bipartisme et l'impérative obligation de s'allier au premier tour avec un "gros".

 

Centriste libre, je suis contre cette idée qui voudrait que l'on mette ses divergences de côté sans jamais pouvoir les exprimer. A cette condition, il ne faut plus faire de politique mais du militantisme associatif.

Gardons une partie de proportionnelle qui permet de s'exprimer au premier tour et de choisir son camp en conscience au second.

A suivre !

 

 

Repost 0

Le Blog D'olivier Laurant

  • : Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • : Billets d'humeur d'un Centriste libre.
  • Contact

Recherche