Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 13:15

le-president-nicolas-sarkozy-s-paris- -afp-thomas-coex-4fb0Quelle ne fut pas ma surprise quand, revenant du marché de Noël à Glaire, j'appris la nomination de François Fillion en tant que premier ministre. Alors là, s'il y avait bien un truc à laquelle je ne m'attendais pas !!!  Y'a pas à dire, le Sarko, c'est vraiment le roi du suspense !

Ca me fait penser à ces séries américaines bien ficelées où il ne se passe jamais rien mais où tout le monde reste rivé devant son écran tant la machine est bien huilée.

Bon, revenons à cette énorme surprise. Jean-Louis Borloo n'a pas pesé bien lourd face à la machine RPR. Les centristes, partis se perdre à l'UMP, en sont pour leur frais. "Ok, vous êtes élus, mais en échange, soyez gentils, faites plus chier les RPR". Hier, le message était clair.

Au chapitre des points positifs, quelques bons élèments arrivent tout de même, parmi lesquels Alain Juppé. La satisfaction de voir également confirmé François Baroin que je trouve trés bien. Finalement, ce sont les anciens Chiraquiens qui me plaisent le plus.

Pour le reste, une bonne majorité de porte-flingues Sarkosiesques sont soient confirmés soient nouveaux arrivants : Besson, Lefebvre, Bertrand ou Hortefeux, ça fleure bon la future campagne présidentielle. Ces quatre hyènes n'ont pas fini de nous navrer.

Question ouverture à gauche, le ban est clos. Reste ce pauvre Frédéric Mitterrand qui a pour lui de ne pas avoir de convictions politiques plus affirmées qu'une moule de Bretagne à marée basse (ça veut rien dire mais ça m'amuse !).

 

Et le Centre dans tout cela, me direz-vous ?

Ben voilà, fallait bien que ça arrive. Hervé Morin a osé dire un mot plus haut que l'autre. Christian Sauvadet a ralé. Les sénateurs centristes n'ont pas voté avec leur pied pendant la réforme des retraites et Jean-Louis Borloo a même osé supposer un instant devenir premier ministre, oh le malotru !

Le président n'était pas content. Les Centristes, c'est bien quand ça a du rappel. On les siffle et hop, coucouche panier. Quand ils commencent à vouloir gouverner, là non, faut pas déconner. Donc, exit les centristes.

Reste le dernier des mohicans, Michel Mercier. Sa bonhommie naturelle, ses compétences et son absence d'ambition ont fini de persuader François Fillion de la garder. Garde des sceaux, ce n'est pas cela qui empêchera le RPR de mener la politique qu'il souhaite;

Vous remarquerez que je ne cite pas au rang des centristes Maurice Leroy qui est pour moi l'archétype de l'arriviste, prêt à tout pour devenir calife. Après un passage chez les communistes, puis une virée chez les Bayrouistes (je le vois encore, ce c.., en train de faire la clappe au milieu des supporters oranges à Bercy en scandant le nom de Bayrou en 2007. Une semaine plus tard, il l'insultait par voie de presse), un passage au Nouveau Centre, ils devrait bientôt rejoindre les porte flingues ci-dessus cités !

 

J'en ai fini avec mes commentaires à chaud. Si seulement la baffe reçue par les centristes pouvait leur permettre de mettre leur égo de côté pour tous comprendre l'urgence d'offrir une autre offre que celle proposée actuellement, si seulement...

Reconnaissons à François Bayrou une position renforcée depuis quelques heures, lui qui, depuis trois ans, annonçait aux centristes qu'ils ne péseraient pas lourd face au RPR.

Les Centristes avaient su montrer les dents et assumer leurs différences entre 2005 et 2007. A eux de prouver qu'ils sont à nouveau capables de faire de même.

A suivre ! 

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Remaniement ministériel
commenter cet article

Le Blog D'olivier Laurant

  • : Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • : Billets d'humeur d'un Centriste libre.
  • Contact

Recherche