Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 11:03

Depuis le 10 avril dernier, Jean Lassalle, le député atypique, apolitique, ami de François Bayrou, est parti pour un tour de France dont il ne sait où il le conduira.

Comme lorsqu'il coupa la parole au Ministre de l'intérieur Nicolas Sarkozy il y a 10 ans en entamant un chant béarnais en pleine Assemblée, comme lorsqu'il effectua une greve de la faim de 40 jours pour sauver de la délocalisation l'usine qui faisait vivre sa vallée, il part dans une nouvelle aventure parce qu'il lui semble, à l'instinct, qu'elle doit etre conduite pour le bien du pays.

Il est arrivé vendredi dans les Ardennes avec plus de 1.000 kms dans les jambes. Le MoDem ardennais l'a paris en charge jusque Charleville-Mézières, assurant des relais et organisant la logistique.

Mon ami Jacques Jeanteur m'a naturellement passé le relais à partir de Sedan. Joelle Picart et Allaoui Darkaoui ont également poursuivi le chemin.

Bien que membre de la chapelle voisine (UDI), c'est évidemment avec un plaisir énorme que j'ai participé activement à son passage sur le sedanais.

Un personnage !

Avec une décontraction déconcertante, il marche et s'arrete à la moindre sollicitation, plein d'empathie pour celui qui l'interpelle. Chemin faisant, il avoue etre inquiet pour les ardennais qui lui semble bien pessimistes et presque résignés devant la situation économique dramatique du département.

Je le croise à 23h dimanche soir au niveau du carrefour de Bellevue à l'entrée de Sedan. Pas question de monter dans une voiture pendant son périple. Je fais un aller retour express à la maison, le temps de préparer un sandwich à l'omelette agrémenté de deux belles tranches de lard cuites au barbecue pour nourrir ce grand échalat !

Après une coupure de 24h, où il s'en est retourné dans le Béarn pour les obséques de son suppléant de 2002 à 2012, le voilà de retour mardi midi à Sedan pour reprendre sa marche.

Il est reçu par Didier Herbillon qui a bousculé son agenda pour le recevoir. Cette rencontre le marque et il me le fait savoir. C'est un homme qui ne peut pas laisser indifférent.

Plus tot, Jean-Luc Warsmann et Benoit Huré sont vneus le saluer sur son parcours ardennais.

A Douzy, il rencontre Emmanuel Jacquemin, cet élu de Pouru-Saint-Remy , ancien vert, au caractère direct et plein de convictions, qui vient d'entamer une greve de la faim pour protester contre la fermeture de classes et de services publics en milieu rural. Jean Lasalle aime les combattants, il ne peut qu'apprécier le personnage. Je crois d'ailleurs que le charme opère des deux cotés.

C'est ici que je descends de mon véhicule après ma journée de travail pour entamer une courte marche jusque Mouzon. Huit kilomètres que Jean Lassalle met à profit pour contacter les personnes qui lui ont laissé des messages dans son pays béarnais. Un coup en français, un coup en béarnais, j'entends des appels toujours emprunt de beaucoup d'humanisme.

Nous arrivons à Mouzon vers 21h30. Il insiste pour effectuer un déotur par l'usine toute proche afin de saluer les ouvriers qui en sortent. Rapidement, une dmei douzaine d'entre eux s'approche, s'étonne puis adhère à sa démarche. Ils sont confiants pour l'avenir et aiment leur travail. Jean Lassalle est rassuré ; une lueur d'espoir existe encore.

Arrivé au gite, il rassemble ces dernières forces (ses paupières sont lourdes et il lutte constamment pour ne pas s'écrouler de fatigue) pour complimenter la gérante et la remercier de sa gentillesse. Nous devisons à table entre amis.

Quel moment !

Jean Lasalle est aujourd'hui entre Mouzon et Stenay, il sera demain soir à Dun sur Meuse. Avec son pas de berger, il part en quete de la survie de son pays.

 

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Vie politique
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 13:55

r-AYRAULT-CAHUZAC-large570.jpg

Aussi loin que je puisse aller dans mes souvenirs politiques, j'ai toujours connu des socialistes aux affaires, contraints d'effectuer le grand écart entre leurs promesses électorales et la politique qu'ils ont mené une fois élus.

En 1981, François Mitterrand, avec la grandeur et l'éloquence qu'on lui connaissait, a mis moins de deux ans avant de mettre à genou l'économie du pays, forcé alors de sacrifier le soldat Mauroy pour mettre aux commandes Fabius et son plan de rigueur drastique. Il faut dire qu'avec la 5ème semaine de congés payés, l'augmentation de 15% du Smic, la retraite à 60 ans et la réduction du temps de travail, il avait fait fort Tonton. On peut d'ailleurs considérer qu'il est probablement l'initiateur de la société de loisir en opposition à la société basée sur la valeur travail qui prévalait encore dans les années soixante-dix.

Quelques années plus tard, entre 1997 et 2002, c'est au tour de Lionel Jospin de se faire élire avec les voix de gauche et gouverner plus au moins au centre ... quoique, les vieux démons du socialisme primaire ait parfois repris le dessus avec les conséquences désastreuses que l'on sait.

Cette bonne Martine avait décrété que le progrès social était de otujours travailler moins. Avec le passage aux trente cinq heures et un maintien quasi systématique des niveaux de salaire, elle a parfaitement réussi. Pour travailler moins, on travaille moins ,il n'y a plus de boulot !

Sans aller jusqu'au discours caricatural du cowboy, patron de Titan, relevons quand même que nous ne sommes certainement plus dans le peloton de tête des "vaillants".

Avec l'arrivée de François Hollande, c'est le troisième épisode des aventures des électeurs socialistes au pays de la vaseline qui se dessine car, si pour ma part, je suis totalement favorable à la rigueur budgétaire assumée, on ne pourra que constater que les électeurs de François Hollande l'ont élu avec un autre emballage.

Ils pensaient avoir voté pour Montebourg, le chevalier blanc et Hamon, le vengeur masqué et les voilà avec les rigoristes de la Cour des comptes, Wouaaah la claque !!

Une seule question se pose : Sont-ce les bons chevaux pour mener cette bataille, tiraillés qu'ils vont être par leur aile gauche qui commence à franchement se sentir cocufiée.

Le rassemblement des centristes au sein de l'UDI devrait prendre tout son sens dans les mois qui viennent. La TVA sociale, la rigueur budgétaire, la recherche du compromis pour un maintien du système de protection sociale à la française sont autant de sujet où les centristes ne voteront pas avec les oeillères de leur partenaire UMP, habitué à jeter tout ce qui ne vient pas de leur camp, par principe.

A suivre...

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Vie politique
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 21:15

ump-fillion.jpgNous avions promis de venir en délégation, ce fut chose faite hier soir.

Flanqué de mon paternel, tout à sa joie de me voir revenir dans le droit chemin (!), nous nous sommes donc rendu à la réunion publique de François Fillion à Sault-les-Rethel.

A l'arrivée, Thérèse Girard était là, tout comme Nicole Couyet et Franck Taillard. Nous nous sommes intallés au fond de la salle, sur la gauche.

Premier constat : salle comble. Que des jeunes, plein d'entrain, une salle respirant la diversité, l'énergie ... non, je déconne ! C'était une salle pleine, un vrai succès populaire. Par contre, à part le succès, disons que le reste ne l'était pas plus que cela, ...populaire. C'était un rassemblement en large partie composé de séniors auxquels il fallait ajouter quelques jeunes, broshings bien placés ou raies sur le côté, tirées au cordeau. Pas franchement l'image de la France dans sa diversité.

 

Après une revue d'effectif des troupes présentes sur scène ; Bérengère Poletti, Jean-Luc Warsmann, Benoit Huré, Arnaud Robinet rien à Dire mais alors, Marc Laménie , mon pauvre Marc, un peu de tenue que diable ! ; que dire ensuite de Valérie Pecresse, sourire figé sur les lèvres et surtout Gérard Longuet, recordman toute catégorie des affaires douteuses et des dérapages incontrôlés qui se tenait là, les jambes écartés dans un sourire presque aussi figé que sa collègue, future secrétaire général de l'UMP.

Que dire du discours du candidat ?

Sur la forme, c'était un discours efficace, droit, sans fioriture, qui servait la soupe à un public venu entendre ce qu'il débitait. françois Fillion a montré à l'occasion qu'il savait parler et qu'il pouvait être "sympathique". Trés sérieusement, il a montré qu'il avait la stature d'un homme d'Etat et un bon vendeur en finissant sur la touche qui fait toujours craquer l'auditoire: De Gaulle !

 

Parlons à présent du fond... trés binaire. Je me contenterai de citer les quatre premiers points (j'ai noté les "applause") qui ont soulevé des applaudissements dans l'assistance.

Ce ne fut pas le couplet sur l'Europe, pas plus que le couplet sur la dette du pays ou la necessité de l'Euro, évidemment non, nous n'étions pas à un meeting du Centre !

Le premier point, ce fut le couplet sur la fierté d'être français, le second, ce fut celui sur la nécessité de faire travailler les chômeurs pour les indemniser, le troisième, ce fut sur la nécessité de faire payer un minimum, y compris sur la CMU et le quatrième, sur la mise en place de quotas d'entrées d'étrangers sur le territoire français.

Disons que nous nous sommes regardés entre centristes à ce moment là en nous disant que nous étions bien à l'U.D.I...

 

Et le Centre dans tout celà ?

Eh bien François Fillion est encore persuadé qu'en citant Pierre Méhaignerie, à plus de 80 balais, il peut encore justifier d'un centre au sein de l'UMP. Tant qu'eux reste persuadés ...

C'était d'ailleurs assez amusant de voir la différence entre notre petite réunion de lundi où chacun s'est exprimé au sein de nos diverses sensibilités et cette réunion de vendredi où François Fillion déclare ne pas vouloir de l'UMP en tant que confédérations de petits partis qui exprimeraient des sensibilités différentes. Le culte du chef : un tête et rien qui dépasse, le doigt sur la couture du pantalon !

 

Si l'on devait d'ailleurs avoir un doute sur ce culte du chef, il suffit de voir la pauvreté du temps consacré aux questions qui suivirent : trois seulement !

Et, comble du comble, parmi celles-ci, l'une posée par un centriste, d'ailleurs vivement félicité par le maitre de cérémonie (S'il avait su que c'était un Centriste UDI !), sur le sujet du transfert de charges salariales sur la TVA et une autre, posée par un ancien RPR, qui pronait un Centre fort au côté de l'UMP !

 

En fin de réunion, François Fillion a dévoilé sa future équipe. Eric Ciotti, simplet de la droite populaire en fait partie.

En conclusion, je dirais que, plus que jamais, l'UMP a besoin d'un partenaire fort pour éviter de tomber dans un discours qui pourrait bien le conduire dans une impasse électorale en effrayant les électeurs du centre et de la droite modérée. Dans ce cadre, et sous condition que nous ne soyons plus les croupions d'une UMP condescendante comme ce fut le cas ces 5 dernières années, François Fillion me convient comme partenaire.

 

L'UMP est une machine de guerre. Elle dispose de moyens importants et de troupes .. pas toujours gaillardes. L'UDI est un réservoir de personnalités sages et décidées, indépendantes et sans concession. Elle dispose de réseaux importants, de faibles troupes ... trés dynamiques.

Sera-ce complémentaire ? à suivre !

 

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Vie politique
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 13:50

lefebvre.jpgC'est la question !

Après nous avoir gratifié d'une brillante éloge du fameux livre "Zadig et Voltaire" en avril dernier qui n'est en fait qu'une marque de fringues pour bobos Parisiens, le voilà qui regrette à présent que les français fassent trop d'enfants ! Oh le c... !

Ex -pendant à droite du porte flingue de gauche, Benoit Hamon, Frédéric Lefebvre est à présent ministre, ce n'est pas rien !

Eh bien lui, il reste décontracte ! Toujours les mêmes imbécilités et la même pauvreté apporté aux débats. C'est un petit miracle qu'il soit arrivé si haut dans la hiérarchie Umpéiste .... à moins qu'il ne corresponde à la norme.

N'importe quelle andouille, de droite, de gauche, du centre ou d'ailleurs, vous dirait que l'une des rares satisfactions françaises et raison objective d'espérer en l'avenir pour notre pays est son taux de natalité. Eh bien, pas lui !

Je me souviens pourtant d'un certain Jacques Marseille, brillant économiste de droite, qui avait défendu dans la grande salle du Lac des Vieilles Forges, le postulat selpon lequel nos voisins seraient dépendant sde la France en raison de notre démographie dynamique qui contraindraient les autres pays à faire appel à notre jeunesse pour s'occuper de leurs vieux. 

Avec nos quatre enfants, Frédéric Lefebvre va me mettre à l'amende. Nous coûtons chers et en plus nous procréons de futurs chômeurs !

Non vraiment, il est temps d'arrêter avec ce genre de politiques et de revenir à des personnes plus responsables, qui prennent le temps de la reflexion, qui soient capables d'avoir une vue d'ensemble de notre société et de ne pas réagir par à coup en fonction du lieu où ils se trouvent, de l'évènement qui vient d'arriver ou des personnes qui l'entourent.

En attendant, la question reste posée : En est-il un ou le fait-il exprès ? Dans les deux cas, ce n'est pas rassurant !

A suivre.

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Vie politique
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 12:38

claude-gueant.jpgIl m'est parfois arrivé de mesurer ma limite de compétences et de me dire alors : "stop, là, je ne suis plus à niveau". Claude Guéant aurait certainement dû faire de même il y a quelques semaines lorsque le président Sarkozy lui a proposé de passer de l'arrière au devant de la scène politico-médiatique.

Celui qui semblait être l'éminence grise, toujours à l'ombre, mais au courant de tout, s'est retrouvé du jour au lendemain en pleine lumière, sans visiblement y a voir été préparé.

C'est un festival de bourdes, de mots mal pesés, de phrases alambiquées et de situations de mal-être qui jalonne la courte carrière mais déjà ô combien médiocre de ce petit serviteur de la république, habillé dans un costume bien trop large pour lui.

La machine s'emballe. Maitrise-t'il sa parole  ? Rien n'est moins sûr. A peine en termine t'il avec une première prestation à l'assemblée nationale des plus médiocres qu'il enquille dans la foulée avec des Français qui ne se sentent plus chez eux.

Plus rien ne l'arrête !

La vraie question est celle-là : Est-il vraiment si mauvais ou est-il à ce point un serviteur du roi qu'il soit ainsi prêt à se sacrifier pour lancer les idées qu'on lui a commandé de jeter sur la place publique ? Je ne sais pas ...

 

Quoi qu'il en soit, Claude Guéant n'est finalement que le reflet actuel d'un parti qui se cherche, écartelé entre ses extrémités. En 2002, l'UMP a voulu unir et devenir LE parti unique de la droite jusqu'au centre. Au final, les dernières élections ont montré que l'UMP atteignait également largement ses limites de compétences. A trop vouloir "bouffer" tout le monde, loin de siphonner tout le centre, elle a éloigné une partie de dernier, et à l'inverse, loin de siphonner le FN, elle n'a réussi qu'une chose : à le rendre plus fort tout en écoeurant une partie de la droite démocrate, dégoutée de voir l'ex RPR de Chirac, héritier du parti Gaulliste, se vautrer dans la lie extrêmiste.

 

L'expérience UMP a conduit à la désarticulation du Centre, incapable à présent de faire entendre sa voix trop affaiblie par dix années de combat pour survivre. Le Modem, droit dans ses bottes, n'a  pour autant pratiquement plus de visibilité (que reste-t'il de nos multiples candidatures aux législatives de 2007 ?), le Nouveau Centre est cantonné à manger les miettes de l'UMP sans parler de l'Alliance Centriste dont la droiture, la compétence unanimement reconnue de son chef Jean Arthuis, n'a d'égal que sa totale absence de la scène médiatique. Quel gâchis !

Côté FN, on se marre ! Celui qui devait détruire l'extrême droite en la vidant de sa substance, n'a su que montrer son incapacité à gérer des sujets dont le seul énoncé suffisait déjà à prédire la suite : la remontée de l'extrémisme avec son lot de défiance, de protectionnisme et de haine de l'étranger.

Quand bien même, le programme politique du FN tiendrait dans un volume de Oui-Oui ou de Jojo Lapin, qu'une partie de la population est tellement excédée qu'elle voterait à présent pour n'importe quoi d'autre que l'UMP !

 

En ne choisissant pas entre le FN et le PS, l'UMP franchit une nouvelle étape vers son éloignement définitf du centre. Comment peut-on encore se réclamer du centre et rester dans un tel parti ? Mieux vaut arrêter la politique et aller à la pêche. Jean-Louis Borloo, Pierre Méhaignerie et d'autres seront à suivre dans les semaines qui succéderont au deuxième tour des cantonales. Peut-être vont-ils enfin se réveiller et permettre de tourner la page de l'épisode UMP qui n'a pour l'instant permis que l'avènement de Nicolas Sarkozy. Ca va faire juste pour m'enthousiasmer !

 

Dimanche, en cas de duel PS-FN, votez à gauche, vous verrez, le lendemain matin, vous aurez moins de problème pour vous regarder dans la glace en vous rasant.

A suivre...

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Vie politique
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 09:09

bolloré

Rappelez-vous, mai 2007, au lendemain de l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la république et d'un polémique dîner aux champs Elysées au Fouquet's, le nouveau Président s'était envolé, avec son épouse de l'époque et ses enfants, à bord d'un Falcon 900 appartenant à Vincent Bolloré. Ce dernier lui avait mis ensuite à disposition gracieuse un yacht de 60 mètres de long pour un week-end de rêve en Méditérranée.

Le ton était donné.

A présent, qui pourrait reprocher à Michèle Alliot-Marie ou à François Fillion de copier le numéro un ? 

Depuis le début de ce quinquennat, l'argent et le pouvoir fleurtent ensemble de manière ostensible. Au moins, avant, avait-on la délicatesse de se cacher ou de la faire discrètement !

 Oserais-je rappeler les multiples voyages du Président Mitterrand à Hurghada en Egypte. L'un d'entre nous serait-il assez naif pour croire qu'il ait jamais payé quoi que ce soit là bas ?

 

Finalement, ce qui me dérange le plus dans ce flot d'acharnement médiatique, c'est le moyen qu'il représente pour éviter de parler des sujets de fond. Pendant que l'on demande la tête de l'une ou de l'autre, que ce soit justifié ou pas, on n'a plus à proposer de solutions pour résorber le chômage, réduire les déficits publics ou réformer la justice. Je ne parle pas des affaires étrangères où nous devenons transparents. On regrette Hubert Védrine, voir même Dominique de Villepin !

 

La politique spectacle arrange tout le monde. Eric Woerth a été sacrifié sur cet autel, à qui le tour ?

A suivre...

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Vie politique
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 14:05

69175-jean-luc-warsmann-ump

Lundi soir, une fois n'est pas coutume, au lieu de prendre la direction de la mairie de Glaire pour la réunion maire-adjoints, André Godin nous a donné rendez-vous aux voeux du député Jean-Luc Warsmann et je me dirige donc vers la Chambre de Commerce.

Avec un quart d'heure de retard (18h45), il est prpopos est résolument volontariste mais n'apporte pas véritablement de clé pour l'avenir. Le propos est consensuel, sans attaque, ni pique.

Je résume : Enia, ouf ! Delphi, pas bien ! Les fraudes sociales et fiscales, boouuuuh ! La zone franche, c'est bien ! Pas investir, c'est pas bien ! Déclarer son patrimoine c'est normal, pas le faire, c'est pas normal, etc...

A l'issue des voeux, pas une des personnes rencontrées dans la salle ne reprends ne serait-ce qu'une partie de ce qu'ils ont entendu quelques minutes auparavant. Peut-être est-ce parce qu'il n'y a pas forcément grand chose à développer...

Ensuite, comme tout le monde, j'en profite pour saluer quelques personnes que je n'ai pas vu depuis quelques temps. La moyenne d'âge est relativement élevée. La plupart des personnes étaient déjà là lorsque j'étais un adolescent. Je suis surpris d'en retrouver quelques uns .... des revenants !

L'ambiance est sympa, pas studieuse. Je rencontre principalement des élus, quelques personnes du monde associatif et des seconds couteaux que l'on retrouvent régulièrement dans chaque camp, à gauche comme à droite, et trop heureux de manger la galette et de boire une coupe de Champagne avec le Pouvoir en place. Ca donne l'air important.

Jean-Luc Warsmann fait le tour, prévenant et souriant, comme à son habitude. Il a pris soin, lors du discours, de garder ses distances avec le pouvoir en place. C'est plus sage. Je le salue cordialement. Je n'oublie pas qu'il nous a aidé à relever Sedan-Gymnique et qu'il a eu l'intelligence d'accepter nos divergences (toujours là, notamment pour la zone franche ou le cumul des mandats) lors des législatives 2007.

Le sujet de conversation dans la salle tourne régulièrement autour des cantonales à venir. Pas de grand scoop. Tout cela se met en place.

Il est 20h30. Il est grand temps de rentrer. Une séance de voeux en chasse une autre.

A suivre en 2012.

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Vie politique
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 12:20

leroy sarko

En version féminine, sous la Monarchie, le titre eut pu être : la p... du roi.

Maurice Leroy est sans aucun doute  l'un des plus beaux spécimens d'arrviste décomplexé actuellement sur le marché de la politique avec un petit p comme.... ci-dessus.

Après de brillants débuts au parti communiste, en région Parisienne, il opère une première volte-face en intégrant l'UDF non sans avoir collaboré au préalable dans le cabinet ministériel de Charles Pasqua. Rappelons que ce dernier était dans le camp des souverainistes convaincus tandis que notre brave Maurice défendait quant à lui l'Europe fédérale ! Quand on a faim, faut pas être trop regardant !

 

J'ai pour ma part connu ce comique troupier vers 2005 lors demon adhésion à feu l'UDF indépendante de François Bayrou (snif !). Comique troupier est certainement le terme le plus approprié pour cet orateur hors pair qui transformait ses interventions en sorte de récréations légèreset amusantes qui permettaient de se détendre en attendant qu'une nouvelle intervention nous ramène à des sujets plus profonds.

Maurice Leroy amusaient tout le monde mais étaient déjà respectés de peu parmi les adhérents. Il était une sorte de porte flingue à la Lefèvre ou à la Hamon, sans aucune profondeur de pensée mais avec un talent particulier pour déglinguer les opposants de son chef.

Son chef, à l'époque, c'était François Bayrou. En 2007, alerte à la bombe ! moins de quatre jours après l'avoir vu scander le nom de François Bayrou dans les travées de Bercy, une écharpe orange à la main, haranguant la foule pour qu'elle soutienne "à mort" son poulain, nous le retrouvions dérrière Hervé Morin, descendant en flamme le candidat centriste sous la menace qu'il était de perdre son siège aux législatives qui se profilaient les jours suivants.

 

A partir de là, j'ai vu  et entendu Maurice Leroy massacrer, hacher menu, descendre en flammes, celui qu'il avait encensé chaque jour qui passaient de 2005 à 2007.  

Porte parole du Nouveau Centre, amuseur public sous son air de VRP provincial, il n'a eu de cesse de se placer pour devenir enfin ministre. Après deux essais infructueux, miracle ! le voici propulsé ministre fin 2010 tandis que son favori Hervé Morin perdait son siège.

Il y a quelques jours, cet arriviste né a donc passé un nouveau cap en récusant la candidature d'Hervé Morin, son président, lui préférant Jean-Louis Borloo, adhérent UMP !!!

La boucle est bouclée ... ou presque. Du parti communiste, le voici à présent proche, trés proche de l'UMP radicale. Je m'arrêterai là dans mes comparaisons, toutefois, ce Maurice Leroy n'est pas sans me rappeler d'autres profils politiques rencontrés dans des périodes trés troubles de l'histoire Française....

 

Prochaine étape de cet arriviste .... à suivre ....

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Vie politique
commenter cet article
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 18:41

Tempête de neige sur Iges - 19 décembre 2010La fin de l'année approche à grands pas. C'est le moment de faire ses voeux pour 2011.

Alors, attention, c'est parti !

 

Au point de vue national

* Je voudrais bien que les Centristes soient capables de se parler, de s'écouter et de s'entendre afin de réussir à créer une fédération de partis apte à peser dans les débats d'idées qui conduiront aux élections de 2012.

* J'aimerais que les Radicaux franchissent le rubicon ou, dans le cas contraire, qu'ils arrêtent de faire semblant à jouer aux centristes avec un baillon ou une sucette dans la bouche (ça dépend des cas) et qu'ils assument pleinement leur appartenance au RPR.

* J'aimerais que Hervé Morin et François Bayrou fassent un pas en arrière pour permettre à d'autres au sein de leur parti respectif de se donner les moyens d'une réconciliation sur la base de la charte respective de leur mouvement, en tout point commune.

* J'aimerais que Nicolas Sarkozy mette un terme à sa politique concernant l'identité nationale et l'immigration. Par contre, j'aimerais également qu'il considère l'équilibre budgétaire comme une priorité nationale avant que nous ne rejoignions nos amis Irlandais, Portuguais ou Grecs au panthéon des blaireaux incapables de réagir avant d'avoir le nez dans la m....

* A gauche, j'aimerais qu'on entende un peu moins Jean-Luc Mélanchon dont le talent d'orateur n'a d'égal que le vide sidéral de ses idées. Pour le reste, l'ensemble est tellement mollasson que je ne vois guère de raisons d'espérer quoi que ce soit ...malheureusement.

 

Au point de vue départemental

* Pas grand chose à attendre si ce n'est que nous ayons des élections aux cantonales permettant d'apporter au Conseil Général des élus compétents et surtout pas des portes drapeaux de chapelles politiques dont le département n'a que faire. J'aime bien les gars dans le genre de Hugues Mahieu ou de Pierre Cordier pour leur côté pragmatique. Par contre, il faut à tout prix éviter les petits porte paroles en herbe qui ahanent bêtement ce qu'ils ont entendu lors du dernier meeting de leur écurie. Cela donne des Frédéric Lefevre ou des Benoit Hamon en moins doués (ce qui en soit est déjà une prouesse !)   

 

Au point de vue local

* Que les communes gardent encore la main sur leur fiscalité afin de garder des élus responsables et éviter une dépersonalisation que pourrait faire craindre la réforme des collectivités territoriales à venir.

 

Me concernant ?

Continuer à alimenter ce blog avec autant de plaisir !

 

Bon réveillon à tous mes lecteurs assidus, vous étiez plus de 2600 visiteurs en 2010.

Rendez-vous en 2011 !

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Vie politique
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 17:46

freche

 

Georges Frêche est mort cette nuit. Encore une fois, le bal des faux-culs va se mettre en branle pour rivaliser d'hommages et de compliments. Pour ma part, je vous invite à un petit jeu ludique ...le jeu du KIKADI. Quatre phrases, parmi elles, une seule n'est pas de Georges Frêche ... mais de Jean-Marie Le Pen.

 

1 / Février 2006 : A propos de Harkis partis à une réunion de l'UMP :"Vous faites partie de ces Harkis qui ont vocation à être cocus jusqu'à la fin des temps (...) vous êtes des sous hommes (...) vous êtes sans honneur"

 

2 / Janvier 2010 : A propos de Laurent Fabius, d'origine juive : "Voter pour ce mec en Haute Normandie me poserait un problème, il a une tronche pas catholique".

 

3 / Août 2010 : "J'ai acheté une maison de campagne pour permettre à mes enfants qui habitaient le 15ème de voir des vaches au lieu de voir des Arabes"

 

4 / Novembre 2007 : A propos de l'équipe de France de football :"J'ai honte pour ce pays. Bientôt, il y aura onze blacks. Quand je vois certaines équipe de foot, ça me fait de la peine".

 

Pour gagner au KIKADI, il fallait répondre la 3. Les trois autres déclarations qui fleurent bon la France bien franchouillarde et bien c...., c'était du regretté Georges Frêche.

S'il vous plait, mesdames et messieurs les politiques, n'en faites pas de trop, ça tournerait vite au ridicule.

A suivre...

Repost 0
Published by Olivier LAURANT - dans Vie politique
commenter cet article

Le Blog D'olivier Laurant

  • : Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • Le blog d'Olivier Laurant - Centriste Ardennais
  • : Billets d'humeur d'un Centriste libre.
  • Contact

Recherche